What the press said about Al Orkesta

Some reviews ::::

Here's a couple of links to the JAZZQUES blog. Jacques Provost writes a blog about jazz happening in Belgium on a regular basis. Here's two links concerning yours truly one for an Al Orkesta concert, the other a review of a tribute to Lee Morgan - already mentioned on the gigs page.

1.Al Orkesta. 2.Lee Morgan Tribute

CD reviews :::

Al Orkesta :: 'Where are we now?'

Released on Mogno Music j030 march 2009.

MazzMuzikas :::: mai 09

Le Al Orkesta mélange de la musique folk et ethnique avec du jazz et des éléments rock dans laquelle il reste beaucoup de place pour la créativité des solistes. Le quintet est composé du leader Joe Higham (st, cl), du trompettiste Jean-Paul Estiévenart, du guitariste Jacques Pirotton, du bassiste Olivier Stalon et du batteur Stephan Pougin. La musique traditionnelle de Turquie (House of the Marriage), Syrie (Sal Fi-na Al-Lahda) et Israel (Sphil Zhe Mir A Lidele) forment le point de départ thématique sur lequel chacun improvise selon son désir. Un rôle remarquable est réservé à la guitare électrique de Pirotton, ce qui permet de qualifier la musique, hormis de folk et jazz, de rock. Toutes les autres compositions sont de la main de Joe Higham sauf Valse Immonde de Jacques Pirotton. Je ne veux pousser personne à la dépense mais également ce cd de la derniére vague de Mognomusic est â nouveau une perle. Les éléments de free jazz, qui sont certainement présents en effrayeront peut-être certains mais il n’est certainement pas question de musique ‘boum-crac’.

Le Soir :::: avril 09

Un album qui fait du bien. C'est revigorant, enthousiasmant et, en même tmeps, réfléchi et spirituel. Joe Higham au sax et sa troupe (Estiévenart à la trompette, Pirotton &agtave; la guitare, Stalon à la basse, Pougin à la batterie) fusionnent jazz, rock, musique ethnique balkanique originaux, surprenants, maîtrisés et laisser des espace de création aux solistes.

Dragon Jazz :::: March 09

Al Orkesta, c’est le projet du saxophoniste et clarinettiste anglais Joe Higham. Après avoir étudié le jazz au Conservatoire de Bruxelles, Higham s’est mêlé la scène belge en jouant avec les groupes les plus divers, du jazz bien sûr mais aussi des musiques plus actuelles comme le m-base. Ce touche-à-tout s’est aussi intéressé la musique arabe en étudiant le ney avec Hamid Al Basri et, pour faire bonne mesure, s’est aussi associé un groupe de rock Klezmer (musique juive). Toutes ces influences se retrouvent dans le projet Al Orkesta qui explore des thémes folkloriques dont certains originaires de Turquie (House Of The Marriage), de Syrie (Sal Fi-na Al-Lahda), de Bulgarie (Horo Krivo) ou d’Israel (Sphil-Zhe Mir A Lidele) mais en les revisitant d’une façon moderne. Le résultat se situe quelque part entre une fanfare balkanique, le jazz pluriel d’Aka Moon et le rock de Canterbury quand il se tourne vers l’Orient. Beaucoup plus digeste qu’on ne pourrait le penser à la lecture de cette chronique, cette musique bénéficie aussi de la présence de solistes hors pairs à qui il est laissé un espace suffisant pour briller. Outre le leader lui-même et le trompettiste Jean Paul Estiévenart, il faut aussi compter avec la griffe personnelle de Jacques Pirotton, compositeur de l’unique morceau non écrit ou arrangé par le leader (Valse Immonde), dont la guitare électrique tire le projet vers une fusion jouissive (écoutez pour ça House Of The Marriage). Lyrique ou ludique, mélodique ou ouverte, la musique d’Al Orkesta se construit bien souvent sur des chants simples et joyeux, terrains de jeu propices à des réjouissances qui se prolongent jusque dans la démesure. Where Are We Now? est un album bigarré et insolite, bien équilibré entre envolées collectives et improvisations solistes. Les amateurs de World Jazz et de brassage culturel devraient apprécier sans réserve !

::::